thèmes : Actions, Culture
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 20 septembre 2018 à 11h30

Festival la Cour des Miracles

Du 19 au 21 septembre, l'INU Champollion accueille à Albi la 12ème édition du festival étudiant, La Cour des miracles.

Pause spectaculaire, à partir de 11h30, en face du bâtiment B, ouvert à tous

Pour profiter pleinement de cette pause spectaculaire et vous restaurer, le Food Truck du CROUS s'occupe de tout. Au menu : bagels, wraps, smoothie…Des tables de pique nique seront à votre disposition en face du bâtiment B.

  • [100% vinyles] DJ Soul Safari

Ce midi, prenez une pause en musique avec DJ soul Safari, qui se promènera sur son triporteur 100% vinyles dans tout le campus pour vous ravir les oreilles avec un mix de Soul, Funk, Reggae et Hip-Hop!

  • [En caravane] La traversée

A 13h, la compagnie "En cours de Route" prend le relais avec un spectacle musical en caravane, adapté du roman Le Cœur Cousu de Carole Martinez. Alors qu'elle fait une halte dans son voyage, Soledad est sur le point d'ouvrir à son tour la boîte mystérieuse que chacune des femmes de sa famille a ouverte avant elle. Au fond de la boite reposent des marionnettes et du sable...

Concerts, à partir de 18h30, Bâtiment Pascal(e) Ambic (foyer étudiant), gratuit et ouvert à tous

Ouverture de la saison culturelle de l'INU Champollion (Le retour du Jeudi)

[En préambule] Match d'impro : De et par l'association TECCA. C'est vous public qui proposez des thèmes sur des petits papiers. Ensuite, place à l'improvisation !

  • [Quatuor] UEI, électro occitane d'anticipation

Quatuor de chanteurs-percussionnistes virtuoses, fondé par deux membres du fameux Còr de la Plana. Leur musique mêle à la fois amours des mots et rythmiques séculaires et contemporaines des Caraïbes, de la Syrie, du Kurdistan ou du sud des États-Unis, mais aussi d'occitan.

  • [Noisy] ARTÚ S, Oc in opposition

On enchaîne avec Artús qui puise son énergie rock dans la culture gasconne. Sa musique est à la fois enracinée et en mouvement vers les ailleurs qu'elle explore. Qu'on ne s'y trompe pas : ce n'est ni un orchestre folklorique, ni de la pop régionaliste. Le son, rude et viscéral, allie les instruments traditionnels (telle la vielle à roue) et ceux du rock, dans un registre noisy, dissonant, martelé, cabossé, sauvage.

Source : https://www.facebook.com/leretourdujeudi.cham…
Source : message reçu le 24 juillet 16h

Source : https://www.facebook.com/leretourdujeudi.cham…
Source : message reçu le 24 juillet 16h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir