thème : Culture
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 6 juin 2018 à 19h30

CHANSON A RISQUE

CHANSON A RISQUE Duo Bonito

En plein air au domaine d'En Laure

Entre deux caravanes rutilantes, sur une scène encombrée d'un bric à brac d'instruments jamais vus ailleurs, le Duo Bonito - échappé de la bande clownesque des Nouveaux Nez - s'affaire avec entrain. Elle, c'est Raquel, petite brune pétillante et naïve qui chante et devise dans un français délicieusement espagnol. C'est une fonceuse, elle a le music-hall dans le sang et la joie de la scène en partage, elle adore les hommes, la vie. Lui, c'est Nicolas, musicien depuis l'enfance, timide homme-orchestre réfugié dans sa cage à musique. Il est étrange, il joue de tout… Elle est le seul instrument dont il ne joue pas. Parviendra-t-il à jouer d'elle ? Raquel le nargue, Nicolas la provoque. Elle raconte tout à trac l'histoire de leur couple avec humour et audace. Pince-sans-rire, il se barricade derrière ses percussions.

Archi-simple comme recette, mais tellement drôle quand les deux interprètes sont bons et libres. Entre deux chansons populaires qu'elle s'approprie de manière très personnelle (sa version de The man I love est désopilante), Raquel prend son envol et nous tient le crachoir.

S'en suit un récital foutraque et sincère de chansons décalées, revisitées, entrecoupées de pirouettes burlesques. Tout est drôle, touchent, inattendu… et d'une grande générosité !

De et avec Raquel Esteve Mora et Nicolas Bernard,

Mise en scène Raquel Esteve Mora et Nicolas Bernard assisté de Heinzi Lorenzen

Construction scénographique Christophe Brot

Conception et fabrication de l'orchestre Vincent Bardin assisté de Nicolas Bernard et Professeur Caquard

Aidé à l'écriture Jalie Barcillon, Lory Leshin, Heinzi Lorenzen, André Riot-Sarcey et Alexis Vachon

Lumières Alix Veilon

Décoration Anne Tô

Costumes Patricia De Petiville

Tarif plein : 10€ / Tarif Réduit : 7€

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir