thème : Culture
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 1er avril 2016 à 19h30

Vernissage au Chinabulle! Thomas Philibert - "En avant les histoires"

La série «En avant les histoires » rassemble des œuvres réalisées entre avril 2011 et avril 2014, par Thomas Philibert, un jeune artiste basé à Gaillac. Cette série de toiles nous invite à effectuer un voyage, à rentrer dans un univers à la frontière entre le réel et l'imaginaire.

Nourrie de références cinématographiques (« freaks », « tu te crois trop grand pour cette ville… »), littéraires (« novocento », « le cauchemar d'Yvan ») et artistiques (« playmobil blanc sur fond blanc») elle renvoie aussi à des préoccupations plus intimes, auxquelles l'artiste a été confronté durant cette période.

Elle trouve son inspiration dans les objets qui s'accumulent dans son atelier. Car à l'image de la majeure partie de ses productions, l'artiste utilise comme base des objets de récupération, glanés ça et là dans les poubelles, les vide-greniers… auxquels il tente de redonner vie.

L'autre support majeur qu'il exploite dans cette série d'œuvres est le playmobil. A la manière des enfants, qui donnent vie à ces petites figurines lors de trépidantes aventures, Thomas « joue à l'art »avec celles-ci. Il les met en scène au milieu de ces objets récupérés, qui reprennent alors vie. Sauf que les histoires racontées ici abordent des thèmes plus sombres, plus sérieux que celles de notre enfance.

Car pour décrire son œuvre, Thomas inventa un néologisme : « l'art mélancomique ». L'utilisation d'un jouet, en l'occurrence le playmobil, inspire dans un premier temps le rire, par la naïveté qui s'en dégage. Elle dévoile en fait un univers plus sombre, dans lequel des scènes imprégnées d'une certaine noirceur sont exprimées. Ici, la folie (« plus mobile »), la solitude (« même les clowns…»), la nostalgie (« autoportrait »), la frontière entre le réel et l'imaginaire (« in case I don't see you…», «juste une marionnette »), sont traités avec une certaine naïveté, et suscitent chez le « regardeur » un sentiment ambigu, entre l'envie de rire et le malaise.

K.E.

Source : https://www.facebook.com/events/1026878240716
Source : message reçu le 21 mars 19h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir