thème : Culture
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 28 novembre 2014 à 20h30

"Seul à l'accordéon!", concert de Florian Demonsant

« J'avais envie depuis peu de développer un solo d'accordéon aux sonorités enjouées, créatives et généreuses. Avec mes compositions, mais pas seulement, entre musique de cirque, jazz, rythmes des Balkans, restes de musette. »

Un concert intimiste et jubilatoire… entrecoupé de prises de paroles concises et décalées sur son rapport à cet instrument. Ce solo, créé en 2011, a été joué en France, en Suisse et en Ukraine.

Tarifs adhérents 10€, non-adhérents 13€ (adhésion comprise)

Réservation : www.actal.org-rubrique « contact » ou par téléphone au 05 63 43 25 37

Né en 1982, Florian a été formé dès 8 ans par le maître de bal tarnais Serge Doat. Après une période musette et bals de campagne, est venu le temps des musiques tziganes (apprentissage avec Marius Manole, du Taraf de Haïdouks) et des musiques improvisées (stages avec Denis Badault et Marc Démereau). Ont suivi différentes expériences: les Biodégradés (un groupe tarnais), une formation « pro » à l'école Music'halle de Toulouse et des rencontres/spectacles avec des comédiens, des danseurs contemporains, des circassiens, des chanteurs.

Florian fait partie depuis 2005 du quartet de « jazz délocalisé » Pulcinella, avec lequel il multiplie les rencontres artistiques, ainsi que les tournées en France et à l'étranger: Europe de l'Ouest ou de l'Est, Afrique, Asie.
http://www.pulcinellamusic.com
Il appartient aussi au trio Bey Ler Bey, attaché aux musiques des Balkans et au jazz.
http://www.myspace.com/beylerbeytrio
Il se mêle de « tango dégénéré » avec la Mala Cabeza.
http://my.zikinf.com/lamalacabeza
Et, depuis 2011, il donne avec jubilation son solo, « Seul à l'accordéon! », qui l'a emmené pour l'instant en France, en Suisse et en Ukraine.
http://my.zikinf.com/floriandemonsant

Source : http://www.actal.org/evenement-106--quot-seul
Source : message reçu le 24 novembre 17h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir