Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

dimanche 25 octobre 2020 à 11h30

Rassemblement à Sivens

RASSEMBLEMENT à SIVENS - 25 octobre 2020

Il y a 6 ans, sur la zone humide de Sivens l'État a tué.

Ce 26 octobre Rémi aurait eu 27 ans.

Avant tout, nous sommes ici aujourd'hui en solidarité envers les parents de Rémi qui se battent depuis six ans pour que justice lui soit rendue.

Mais nous sommes aussi ici en mémoire à toutes les victimes des violences d'État :

  • gazé.e.s et matraqué.e.s,
  • énucléé.e.s, mutilé.e.s, humilié.e.s,
  • jugé.e.s et emprisonné.e.s pour l'exemple,
  • tué.e.s comme Rémi.

Nous sommes aussi ici pour empêcher que l'État ne réalise son projet : creuser un barrage sur les lieux de la mort de Rémi.

Nous sommes aussi ici parce que l'heure n'est plus au gaspillage de l'eau mais à la conversion de l'agriculture à l'agroécologie.

Les territoires que nous habitons sont nos biens communs ! Ils n'appartiennent pas plus à nos élus qu'aux lobbys de l'eau ou de l'agrobusiness. Nous les mettons sous notre protection !

Faisons de cette journée de commémoration une journée de luttes

Dimanche 25 octobre 2020 :

- 11h 30 rendez-vous sur le parking de Pique Rouge à Gaillac pour se rendre à la maison forestière

- 12h pique nique sorti du sac à la maison forestière de Sivens

- 13h 30 prises de paroles :

□ une intervention policière portera sur les violences policières ;

□ l'autre évoquera le projet de méga scierie de Lannemezan qui prévoit la coupe à blanc de forêts entières.

- 14h nous nous rendrons en cortège vers la zone humide pour un hommage à la mémoire de Rémi qui sera suivi d'une déambulation botanique.

Appel à souvenirs : au cours de la déambulation, nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent à dire, lire, faire lire un souvenir qui les a particulièrement marquées au cours de toutes ces années de combat autour de Sivens. La courte intervention pourrait prendre la forme du "je me souviens..." de Georges Perec.

Et bien sûr la journée devra se dérouler dans le respect des gestes barrières. N'oubliez pas vos masques.

Source : message reçu le 18 octobre 08h